Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/11/2010

Projection à la résidence La Péronnière « 150 photos pour les 150 ans de La Grand Croix »

 

L'association Horizon a présenté son diaporama « 150 photos pour les 150 ans de La Grand Croix » à la maison de retraite de La Péronnière  mercredi 10 novembre après-midi.IMG_7993.jpg

Ce diaporama avait attiré plus de 100 personnes salle Roger Rivière le 9 mai dernier date anniversaire des 150 ans de notre commune.

Comme l'association l'a déjà fait pour le diaporama sur le Dorlay , il semblait important de faire circuler ces images auprès de nos anciens puis de nos « chères têtes blondes » .

 


 

Ainsi une quarantaine de résidents entourés de leurs familles et amis se sont rassemblés confortablement dans le grand salon.

Madame Mazeau a salué les spectateurs et présenté rapidement l'association culturelle Horizon La Grand Croix à l'origine de cette animation.

« Un des objectifs de notre association est de faire connaître l'histoire locale. Les 150 ans de la commune offraient une opportunité pour présenter l'histoire de ses quartiers par des vues « avant -après »

Horizon a  pu réaliser ce montage grâce à la mise à disposition par monsieur Philibert de sa collection très fournie de diapositives sur La Grand Croix.

Certaines vues reprennent des cartes postales centenaires.

Nous espérons que certaines images susciteront des souvenirs que nous pourrons partager. »

 IMG_7996.jpg

Monsieur Guy Lopez se charge de la projection des images sur l'écran de télévision de la maison de retraite, monsieur Philibert commence alors son commentaire.

 

Et les divers quartiers défilent:

Les Rouardes son ancien centre administratif de la compagnie des mines de La Péronnière, La Bachasse traversée par l'ancien train à vapeur dénommée familièrement « la Galoche » l'ancienne gare qu'ébranle l'arrivée de la locomotive, le quartier St Louis dominé par  le chevalement métallique du puits de mine.

Monsieur Philibert désigne avec enthousiasme chaque lieu que chacun reconnaît à peine tant la ville s'est transformée en un siècle. Il évoque quelques anecdotes savoureuses:

«  L'ancienne école de filles de La Bachasse à proximité des établissement Deville, de la ligne de chemin de fer et d'un abattoir était ébranlée par la chute du marteau-pilon. Imaginez un peu la difficulté pour les enfants d'étudier dans cette ambiance. Les secousses subies par les pupitres étaient telles que l'encre sortait des encriers. »

Cet événement éveille le souvenir d'une spectatrice, elle a étudié dans cette école aujourd'hui démolie, elle  confirme avec nostalgie ce qui vient d'être dit.

Monsieur Philibert s'attarde sur la rue Louis Pasteur, la place du marché où l'on suspendait le linge entre les platanes,  les devantures du boucher où pendaient les quartiers de viandes. Le magasin « au Nègre » célèbre dans toute la vallée qui fabriquait des vêtements de travail d'excellente qualité et dont la chansonnette était connue de tous. 03_51.jpg

Il regrette la destruction un soir d'orage du  pont de Chavillon exemplaire unique en France par son arche de bois construite par les compagnons. Il a soutenu les wagonnets de charbon descendant de Combérigole.       

Mais le temps passe, il faudra une autre projection pour évoquer Burlat, La Péronnière et les 40 puits de mines aujourd'hui disparus qui ont été à l'origine de La Grand Croix , il y a cent   cinquante ans.

 

Les commentaires sont fermés.