Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/06/2019

Une journée romaine

UNE JOURNEE ROMAINE

Une trentaine de personnes a répondu à l’invitation d’Horizon dimanche 23 juin.  Salle du Cèdre près de la mairie de La Grand Croix, à 10heures, Jean Claude Litaudon a fait revivre les constructeurs de  l’aqueduc  du Gier. Les travaux dans le lit de l’Yzeron à Ste Foy les Lyon ont  fait surgir des pièces de bois au pied des anciens piliers enfouis de l’aqueduc. Ce bois a permis une datation précise au carbone 14 de la construction de l’aqueduc : 110 sous l’empereur Trajan.

A son écoute c’est tout un pan de notre histoire qui a revécu. L’utilisation de pierres calcaires l’ornementation par des claveaux noirs et blancs, des briques pour renforcer les piliers. Mais aussi des incidents de parcours : des équipes qui manquent leur jonction de quelques mètres, des puits(regards) profonds de plusieurs mètres où les ouvriers venaient vérifier l’état de la conduite, des encoches dans le tunnel de «  la cave du curé » à Chagnon où les ouvriers posaient leurs lampes à huile. Après la conférence, un repas au café Cerise à l’ombre des arbres  puis le départ pour Mornant et les arches de Chaponost . Les 72 arches de Chaponost ont défilé dans la campagne lyonnaise, certaines en pleine restauration. Au loin, l’église de Fourvière,  but ultime de l’aqueduc qui déversait une eau pure à la population urbaine. Que devaient  penser à l’époque les habitants des villages sachant en plein été que l’eau du Gier coulait si près et qu’il était interdit d’y toucher ?

DSC02021.JPG

DSC02027.JPG

Écrire un commentaire