Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/06/2019

Une journée romaine

UNE JOURNEE ROMAINE

Une trentaine de personnes a répondu à l’invitation d’Horizon dimanche 23 juin.  Salle du Cèdre près de la mairie de La Grand Croix, à 10heures, Jean Claude Litaudon a fait revivre les constructeurs de  l’aqueduc  du Gier. Les travaux dans le lit de l’Yzeron à Ste Foy les Lyon ont  fait surgir des pièces de bois au pied des anciens piliers enfouis de l’aqueduc. Ce bois a permis une datation précise au carbone 14 de la construction de l’aqueduc : 110 sous l’empereur Trajan.

A son écoute c’est tout un pan de notre histoire qui a revécu. L’utilisation de pierres calcaires l’ornementation par des claveaux noirs et blancs, des briques pour renforcer les piliers. Mais aussi des incidents de parcours : des équipes qui manquent leur jonction de quelques mètres, des puits(regards) profonds de plusieurs mètres où les ouvriers venaient vérifier l’état de la conduite, des encoches dans le tunnel de «  la cave du curé » à Chagnon où les ouvriers posaient leurs lampes à huile. Après la conférence, un repas au café Cerise à l’ombre des arbres  puis le départ pour Mornant et les arches de Chaponost . Les 72 arches de Chaponost ont défilé dans la campagne lyonnaise, certaines en pleine restauration. Au loin, l’église de Fourvière,  but ultime de l’aqueduc qui déversait une eau pure à la population urbaine. Que devaient  penser à l’époque les habitants des villages sachant en plein été que l’eau du Gier coulait si près et qu’il était interdit d’y toucher ?

DSC02021.JPG

DSC02027.JPG

Découverte du Gier au collège Exbrayat

Jeudi 20 juin les animateurs de l’association Horizon étaient présents au collège Exbrayat sur une invitation de madame Decitre professeur de SVT

Trois classes de cinquième accompagnées de leurs professeurs ont suivi Robert Cortial et Marie Jeanne Mazeau dans leur évocation de la place de la rivière Le Gier dans l’histoire industrielle de la vallée .

Ils ont parcouru l’exposition sur le Gier, ressenti l’importance de l’eau source de vie qu’on utilise constamment et avec quelle facilité aujourd’hui. Ils ont mesuré le rôle de la rivière dans la révolution industrielle mais aussi son devenir comme égout à ciel ouvert. Le fonctionnement des levées du bief, de la roue à augets indispensables pour donner l’énergie aux moulins à farine  et aux moulinages n’ont plus de secret désormais pour ces jeunes

Ils ont paru sensibles aux problèmes de pollution et aux efforts des collectivités pour assainir l’eau de la rivière.

Enfin la vidéo sur le Gier au parc de  La Platière accompagnée de la mesure joyeuse de Vivaldi leur a donné envie de  pique-nique et de baignade.

DSC02019.JPG