Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/10/2010

Sport et Performance de la Machine Humaine”

 

            Sport et Performance de la Machine Humaine”

 

Vendredi 15 octobre, l'association Horizon ouvrait ses activités automnales en invitant le public à suivre Alain Belli dans sa conférence « Sport et Performance de la Machine Humaine »

IMG_7948.jpg


 

Une quarantaine de spectateurs, a pris place  dans la salle polyvalente mise à disposition par le  centre social du Dorlay à La Grand Croix

 

Jean Luc Fugit a présenté  l'association culturelle « Horizon La Grand Croix”née il y a deux ans avec pour objectifs: la connaissance de l'histoire locale et les enjeux du développement durable.

Depuis mai 2008, Horizon a  présenté une exposition sur la mine, projeté un diaporama sur le Dorlay dans les écoles , organisé “les rendez vous du développement durable” et vient de présenter “150 photos pour les 150ans de la commune”.

 Il a laissé ensuite la parole à Alain Belli , professeur de physiologie mécanique à l'université

Jean Monnet et champion d'haltérophilie.

 IMG_7951.jpg

Le département de physiologie mécanique à l'université , s'attache à mieux connaître la mécanique des gestes sportifs avec pour retombées l'amélioration des  performances des athlètes et  le perfectionnement des matériaux à usage sportif (intérêt industriel) ainsi que l'évolution des prothèses des accidentés.

 

A partir de divers schémas projetés sur l'écran, Alain Belli a expliqué le fonctionnement énergétique de « la machine humaine »  qui se réalise par la transformation des sucres et des graisses en présence d'oxygène  tout en libérant du gaz carbonique.

Comparativement au moteur à essence, on s'aperçoit que notre corps est d’une efficacité inégalée car il utilise très peu de « carburant » pour donner de l'énergie (en équivalent 0.25l d’essence/jour) en libérant une quantité infime de gaz carbonique.

 

Alain Belli a poursuivi son exposé par deux exemples de sport de compétition: le cyclisme, la course à pied en donnant les rendements énergétiques et les possibles améliorations. Ces valeurs sont obtenues en laboratoire par une technologie de pointe.

N'oublions pas que certaines améliorations techniques ont développé les performances des cyclistes. C'est le cas de  l'introduction du dérailleur. Cet élément inventé en 1885 par un Français n'a été généralisé qu'en 1930.

En ce qui concerne la course à pied, Alain Belli  a expliqué que la meilleure chaussure pour le coureur de Marathon reste le pied nu; aucune autre si perfectionnée soit elle ne peut le remplacer. L'élasticité de son tendon d'Achille améliore encore ses résultats.

 

Le public est intervenu à plusieurs reprises sur les performances et leurs liens avec les améliorations des équipements . Alain Belli a parlé de la combinaison des nageurs dont l'intérêt est d'augmenter la flottabilité grâce à l'air enserré par le tissu.

On a évoqué les coureurs Ethiopiens. Il a paru évident que génétiquement certains sont avantagés à réussir dans certains sports .

La  discussion sur le dopage  et ses dangers s'est alors engagée.

La perspective de la célébrité et de la richesse immédiate est une tentation pour  les jeunes sportifs .

Pour mesurer l'impact du dopage sur les performances il faudrait étudier l'âge du décès des sportifs.

Il n'en reste pas moins vrai que les performances sportives se poursuivent et que des records que l'on croyait inaccessibles sont battus.

 

 

Les commentaires sont fermés.