Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/09/2011

Au fil du Dorlay avec Horizon

« Pluie du matin n'arrête pas le pèlerin »

Nous étions trente sept marcheurs prêts à découvrir l'histoire des moulinages à la suite de l'association Horizon La Grand Croix ce dimanche 18 septembre.

Et nous voilà partis sous des parapluies multicolores pour certaines ou de larges capes pour d'autres.

Horzon tresses et lacets 003.jpg


Après les salutations d'usage, l'architecte François Chomienne présenta l'histoire de la fabrique Benoit Gonin constituée de deux bâtiments reliés par une voute au dessus de la route, fabrique devenue « Effets Passementeries ».A travers son histoire il a évoqué  celle des jeunes fileuses sous-payées, ouvrières de l'automne au printemps, paysannes en été quand le Dorlay, au débit trop bas, ne pouvait plus faire tourner les roues des moulins.

IMG_1509.JPG

« L importance de l'environnement naturel mais aussi l'histoire guident mon travail d'architecte paysagiste » Son étude préalable à la rénovation  des lieux favorise la restauration du bâti existant, la protection des biefs, et bassins et limite les nouvelles constructions

IMG_1511.JPG

L'accordéon des  musiciens de La Pampille réfugiés à l'abri de leur estafette nous attendait pour  nous redonner courage

 Bientôt, le soleil éclaira le moulin Dampierre. Marie France présenta l'ancienne gare de St Paul puis le viaduc de « la Galoche »

 tortillard qui de 1905 à 1930 conduisit les jeunes ouvrières jusqu'aux moulinages.

au fil du Dorlay (16).jpg

 

 La vallée étroite s'activait alors comme une ruche autour de sa trentaine d'entreprises.La cheminée en briques au larmier en tulipe des Fabriques annonça l'usine des crayons Marquise mais aussi l'arrêt casse-croûte.

Nadia, Khédidja et Pierre-Louis avaient installé les  pâtisseries orientales et les canettes sur l'aire d’accueil. La musique folk de “La Pampille” accompagna le repas tiré du sac

L'après- midi, les randonneurs suivirent les murs délabrés des fabriques d'Albin Planchon, dominés par son château aux ardoises  vernissées. Il fut le premier maire de La Terrasse (1906) et l'ami d'Aristide Briand député socialiste de la Loire,  prix Nobel de la Paix en 1926.

IMG_1534.JPG

 

Monsieur Esparon nous accueillit au moulin Payre .Il cita les cinq meuniers qui exerçaient leur métier sur le Dorlay en même temps que lui. En 1990, il vendait encore de la farine  Il  fut le dernier à arrêter la meule.

 

 

IMG_1570.JPG

 

                                                                                    

 Les chutes du Dorlay éclaboussaient de lumière lorsque Luce Chazalon nous accueillit au Moulin Pinte

 

 

IMG_1563.JPG

 

 

 

. Dans l'atelier illuminé par les “sheds” (toits vitrés inclinés) Christian Besson mit en branle la roue à augets de quarante cinq tonnes et lança pour nous les fuseaux dans

une “ronde des dames” colorée et bruyante

 

 

IMG_1566.JPG

 Que dire de cette journée du patrimoine?

 Chacun a apprécié le calme du sentier le long de la rivière, la découverte des installations hydrauliques, l'évocation de la vie des fileuses ...au fil du Dorlay.

 

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.